La maison de tes rêves (Partie 3) – Respecte tes besoins et envies

  • 19 Mai 2023
  • Aucun commentaire

Une maison aura beau être implantée dans un endroit de rêve et être confortable et sécuritaire, encore faut-il qu’elle réponde à tes besoins profonds. Voici les critères qu’elle doit remplir

Découvre le troisième volet de cette série et si tu n'as pas lu les 2 premiers articles, clique ici pour l'article sur le choix de l'environnement de ton logement et clique ici pour l'article sur la santé de ton logement.

Ce qu’elle te coûte

Une maison, même lorsque tu en es propriétaire occupant, est un bien qui te coûte de l’argent. C’est une dépense. Ce qu’elle te coûte doit entrer dans ton budget et te mettre en sécurité à ce niveau-là.

Quel est son prix d’achat ou de location ? Et quelles sont les charges associées que tu paies au mois, au trimestre ou à l’année ? Il peut s’agir de charges de copropriété, de dépenses d’énergie, de taxe d’habitation (encore en vigueur dans certaines régions) et taxe foncière, de frais d’entretien (y compris du jardin) et de réparations courantes.
Une maison qui te prend une grande partie de tes revenus va te mettre en stress…

Sa taille

Si je reprends l’image de la maison – troisième peau, imagine que, tel un vêtement, elle doit être ajustée à toi, c’est-à-dire ni trop étriquée ce qui ne te permettrait pas de t’y déplacer confortablement, ni trop large ce qui ne te permettrait pas d’être contenue et protégée (écoute ma vidéo à ce sujet)

La taille est étroitement liée au coût de la maison donc tu as un arbitrage à faire si tu ne peux obtenir la taille et le respect de ton budget. Par exemple, préfères-tu vivre dans un peu plus petit mais dans une zone où l’immobilier coûte plus cher ? Ou préfères-tu de l’espace, quitte à être dans une zone où le prix au mètre carré est moindre ?

Pour t’aider à choisir, reviens à tes besoins et précise-les au maximum pour aller chercher les véritables et non les projetés. Sinon, tu pourrais te retrouvée dépitée comme cette cliente, une jeune femme qui avait fait le choix de vivre dans une maison avec jardin car elle souhaitait offrir une chambre à chacun de ses enfants et leur permettre de jouer dans le jardin. Sa sœur l’avait fortement poussée à faire ce choix en arguant qu’elle pourrait organiser des dîners super sympas dans son jardin. Le rêve en somme ! Sauf que…. La maison s’est avérée trop grande pour ses besoins, les enfants n’allaient finalement que peu dans le jardin, elle se sentait seule et perdue dans ses murs et n’avait pas le temps de s’occuper de la tonte de la pelouse et du soin aux arbres ce qui fait que la terrasse pour les supers diners n’avait plus rien de bucolique ! Elle était malheureuse dans cette maison trop grande pour elle. 

L’entretien de la maison

Un logement demande nécessairement de l’entretien, de par sa taille et/ou de son encombrement mais aussi du fait qu’elle vit et s’abîme au fil du temps.

A moins d’avoir les moyens d’employer une femme de ménage, un jardinier ou en artisan pour réparer, repeindre, nettoyer etc… tu vas devoir consacrer une partie de ton temps à cela. En immeuble de copropriété, tu n’as généralement à t’occuper que de l’intérieur du logement, mais si tu es en maison individuelle, tu dois également te charger des murs extérieurs et du jardin.

Circulation et organisation

Comme ton logement doit s’adapter à tes besoins et non l’inverse, il est important que tu regardes comment il est construit, agencé, organisé.
Que fais-tu chez toi ? Comment fonctionnes-tu au quotidien ? Combien de personnes vivent dans le logement ? Quelles sont leurs habitudes ? etc.
Je te donne des exemples pour illustrer la nécessité de cet exercice :

Si tu aimes cuisiner et que tu as une grande famille, la cuisine est-elle assez grande ?

Si toute la famille se lève à la même heure, une seule salle de bains suffit-elle?

Si tu travailles à domicile avec des enfants en bas âge, as-tu une pièce tranquille pour télétravailler ?

Si tu as une famille nombreuse, l’espace buanderie peut-il t’éviter d’étendre le linge au milieu du salon ?

Si tu as des enfants en bas âge, un escalier dans le logement est-il sécurisant ?

Si tu adores le vélo, le camping ou la planche à voile, y a-t-il un espace prévu pour tout ton équipement de loisirs ?

Si tu crains la chaleur, est-ce que les baies vitrées exposées plein sud sans volets ou protection ne vont pas te mettre en PLS ?

 

Après, je ne te demande pas de trouver le logement absolument parfait mais pour autant, à chaque problème ou point négatif, essaie de trouver la solution pour y remédier.

En cas d’urgence, ne néglige surtout pas tes besoins et ne te précipite pas sur le premier logement venu pour fuir ton angoisse de te retrouver sans logement.
Actuellement, une cliente doit déménager en urgence et cela la panique. Ensemble, nous avons redéfini ses besoins et son plan d’action. Son heure de coaching lui a permis de mettre ses idées au clair, de voir vers qui se tourner pour avancer, de dire clairement aux agences immobilières le type de logement qu’elle recherche, en séparant les critères nécessaires et minimaux des petits plus qui seraient la cerise sur le gâteau.

 

La connexion à ta maison

Il y a des maisons qui nous font vibrer et d’autres non. Ecoute à l’intérieur de toi. Que sens-tu au niveau du cœur, du ventre des épaules. Est-ce que tu sens ton corps s’ouvrir ou se fermer ?

Cette réaction corporelle, cette vibration personnelle peut être déclenchée par une lumière, un style, une ambiance, les matériaux utilisés etc.
Si ta maison nue te plait, alors la décoration que tu ajouteras ne feras que l’embellir. Là aussi, laisse-toi guider par tes désirs en matière de couleurs, matières, quantité d’objets.

Si tu te sens moins bien qu’au début dans ton logement, regarde ce qui a changé : ton intérieur est-il devenu encombré, désorganisé ? As-tu besoin de le nettoyer au propre comme au figuré (via le feng shui ou la géobiologie sacrée)? Correspond-il encore à tes besoins ?

En pratique, que peux-tu faire ?

Attention au coup de cœur impulsif qui te fait oublier le respect de tes besoins ! (repense à la maison trop grande de ma cliente qui a transformé son rêve en cauchemar !)

Vas chercher tes besoins profonds et essentiels

Vérifie le budget

Pose des questions sur la maison

Essaie de te projeter si tu penses que la famille va évoluer dans les mois ou années à venir

Si tu as besoin de faire le point, n’hésite pas à prendre rendez-vous avec moi.

Retrouve les autres articles de la trilogie ici:

Partie 1: Choisir le bon environnement

Partie 2: Choisir une maison en bonne santé